shore.oo
Banquet I
. MAS Le Chêne
. Cuvry
. mai 2017

[ thèmes ]

. repas de fête

[ commanditaire ]

Maison d’Accueil Spécialisée Le Chêne

[ contexte ]

La MAS Le Chêne accueille dix-huit résidents développant la maladie de Huntington, une affection neuroévolutive rare due à la mutation d’une protéine nommée Huntingtine dont la fonction initiale reste encore inconnue à ce jour. Les symptômes de cette maladie sont des troubles moteurs, des troubles cognitifs et des troubles de l’humeur.

Après des observations et des recherches concernant le moment des repas, particulièrement sur les textures, la mise en forme et la présentation de la nourriture, nous souhaitons organiser un moment d’expérimentation auprès de plusieurs résidents pour éprouver nos propositions. Or les résidents sont demandeurs de moments festifs et conviviaux. En parallèle, Alice Rivière, fondatrice du collectif Dindingdong (Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington) et elle-même porteuse du gène Huntington explore l’hypothèse que les malades de Huntington sont des mutants. Dans cette continuité, nous imaginons que les résidents de la MAS constituent une forme de communauté rassemblée par le gène IT15 muté à l’origine de leurs symptômes.

La communauté des résidents partage un héritage génétique, transmis depuis plusieurs générations. Le banquet est pensé pour eux selon un protocole, d’après descriptions de banquets historiques, et emprunte certains symboles de la filiation (le blason, le portrait de famille) pour penser le scénario général de l'événement. Des nappes intégrant une vaisselle-paysage sont conçues pour l’occasion ainsi que le contenant d’un cocktail aux contours du lac Maracaibo, origine géographique de la maladie et objet manifestant le lien aux ancêtres.

Des moules sont fabriqués pour la mise en forme de la nourriture à partager et en portions individuelles. Chaque plat expérimente une forme, une texture et une couleur, à base d’aliments peu utilisés au quotidien étant donné la difficulté de les cuisiner en texture adaptée pour les résidents, comme la noix de coco, le citron, les fruits rouges.

Moment festif auquel est conviée la communauté, il est aussi un temps d’expérimentation de propositions précédentes adaptées pour l’occasion.

 slide  slide  slide  slide  slide  slide  slide  slide
shore.oo
Banquet I
. MAS Le Chêne
. Cuvry
. mai 2017
 slide

[thèmes ]

. repas de fête

[ commanditaire ]

Maison d’Accueil Spécialisée Le Chêne

[ contexte ]

La MAS Le Chêne accueille dix-huit résidents développant la maladie de Huntington, une affection neuroévolutive rare due à la mutation d’une protéine nommée Huntingtine dont la fonction initiale reste encore inconnue à ce jour. Les symptômes de cette maladie sont des troubles moteurs, des troubles cognitifs et des troubles de l’humeur.

Après des observations et des recherches concernant le moment des repas, particulièrement sur les textures, la mise en forme et la présentation de la nourriture, nous souhaitons organiser un moment d’expérimentation auprès de plusieurs résidents pour éprouver nos propositions. Or les résidents sont demandeurs de moments festifs et conviviaux. En parallèle, Alice Rivière, fondatrice du collectif Dindingdong (Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington) et elle-même porteuse du gène Huntington explore l’hypothèse que les malades de Huntington sont des mutants. Dans cette continuité, nous imaginons que les résidents de la MAS constituent une forme de communauté rassemblée par le gène IT15 muté à l’origine de leurs symptômes.

La communauté des résidents partage un héritage génétique, transmis depuis plusieurs générations. Le banquet est pensé pour eux selon un protocole, d’après descriptions de banquets historiques, et emprunte certains symboles de la filiation (le blason, le portrait de famille) pour penser le scénario général de l'événement. Des nappes intégrant une vaisselle-paysage sont conçues pour l’occasion ainsi que le contenant d’un cocktail aux contours du lac Maracaibo, origine géographique de la maladie et objet manifestant le lien aux ancêtres.

Des moules sont fabriqués pour la mise en forme de la nourriture à partager et en portions individuelles. Chaque plat expérimente une forme, une texture et une couleur, à base d’aliments peu utilisés au quotidien étant donné la difficulté de les cuisiner en texture adaptée pour les résidents, comme la noix de coco, le citron, les fruits rouges.

Moment festif auquel est conviée la communauté, il est aussi un temps d’expérimentation de propositions précédentes adaptées pour l’occasion.

 slide  slide  slide  slide  slide  slide  slide